Tout sur l'immobilier à Mérignac et alentours
Louer un bien

Nos conseils pour la mise en location de votre bien

mettre en location à Mérignac

Vous souhaitez mettre un bien en location ? Vous avez le projet de mettre en location votre logement au lieu de le vendre en attendant que la situation soit plus favorable ? Bonne décision ! Cependant, ce choix vous oblige à respecter certaines règles pour que tout se déroule au mieux. Voici nos conseils pour mettre en location à Mérignac.

Types de location : comment faire un choix ?

Avant de vous lancer dans l’aventure de la location, il faut vous poser la question suivante : quel type de location choisir ? La plupart du temps, les locations sont des résidences principales louées nues pour de longues durées. Il existe d’autres solutions pour mettre en location à Mérignac : la location meublée ou la location saisonnière. Voici quelques indications pour vous aider à choisir votre type de location.

La durée de location

Une question essentielle : combien de temps souhaitez-vous mettre en location à Mérignac ? Vous pouvez louer un bien pour un an, six mois ou pour une durée indéterminée. Si vous avez prévu de mettre votre logement en vente dans un an, il sera préférable de louer pour de courtes périodes en attendant la mise en vente du bien. Par contre, si vous n’avez pas prévu de vendre le bien, vous pouvez établir un bail locatif longue durée.

La durée de la location varie selon le type de location que vous jugez le plus approprié.

Location nue et location meublée

Voici les deux types de location :

  • La location nue (non meublée). Dans ce cas, on loue un logement vide. Ce type de location doit respecter des règles établies par la loi du 6 juillet 1989 qui précise les rapports locatifs.
  • La location meublée. Dans ce cas, on loue un bien avec un minimum d’équipements (la liste des meubles à fournir est indiquée dans ce décret du 31 juillet 2015). Le locataire doit pouvoir vivre dans le logement sans être obligé d’y apporter ses propres meubles, sauf s’il a besoin d’autre chose que le strict nécessaire. C’est la loi ALUR qui encadre ce type de location.

Mettre en location à Mérignac un logement nu ou meublé implique le respect d’une seule et même règle : mettre à la disposition du locataire un logement décent.

Les types de baux (contrats de location)

Selon le type de location choisie, le bail peut être différent :

  • Pour la location nue, le bail dure trois ans. Il est renouvelable par reconduction tacite.
  • Pour la location meublée, c’est un bail d’un an renouvelable par reconduction tacite. Le bail peut être de neuf mois dans le cadre d’une location étudiante (sans reconduction tacite le cas échéant).
  • La colocation est une location standard divisée entre plusieurs locataires. Soit vous optez pour un bail unique, soit vous faites signer plusieurs baux, un pour chaque occupant.

Si le locataire souhaite résilier son bail de location, il doit respecter un préavis d’un mois (quel que soit le type de location). En revanche, vous avez plus de contraintes en tant que propriétaire bailleur. Pour résilier un bail, vous devez respecter un préavis de six mois, ainsi que les conditions suivantes pour donner congé à votre locataire :

  • Vous voulez vivre dans le logement ou le mettre à disposition d’un membre de votre famille.
  • Vous voulez le mettre en vente.
  • Votre locataire ne respecte pas ses obligations (dégradations du bien, manque de respect vis-à-vis du voisinage, nuisances sonores, etc.).

mettre en location à Mérignac

Les types de fiscalité

La fiscalité varie selon le type de location. Pour mettre en location à Mérignac, il est nécessaire de connaître les différentes options :

  • La location meublée est une activité commerciale soumise au régime d’imposition des BIC. Vous payez donc des impôts sur les revenus issus de la location. Selon les revenus que vous en tirez, vous pouvez choisir le statut LMNP (loueur meublé non professionnel) ou LMP (loueur meublé professionnel) pour bénéficier d’avantages fiscaux différents.
  • La location nue est soumise au régime d’imposition des revenus fonciers. Composés de loyers bruts perçus tout au long de l’année (moins les provisions pour charges), ces revenus sont à déclarer via le formulaire 2044 (déclaration des revenus fonciers).

Vous êtes soumis à trois régimes fiscaux distincts :

  • Le régime micro BIC ou micro foncier (cela dépend si le bien est meublé ou non).
  • Le régime réel simplifié.
  • Le régime normal.

Les différences entre ces régimes reposent sur le montant des revenus perçus et vous rendent éligible à différents avantages fiscaux.

Le montant du loyer

Le montant du loyer est à déterminer en fonction du marché immobilier de votre commune et/ou du quartier. Pour cela, il faut se renseigner sur les loyers pratiqués pour des logements similaires au vôtre, et aux alentours de votre bien.

Puis, à vous de choisir les modalités de règlement : chèque ou virement bancaire.

Enfin, pour une éventuelle révision du loyer (selon la clause ad hoc du bail), il faut consulter et s’appuyer sur l’indice de référence des loyers (IRL) proposé par l’Insee.

À propos de la plus-values

Si vous vendez un bien immobilier, vous ferez peut-être une plus-value. Si le bien en vente est votre résidence principale, vous n’aurez pas à payer la taxe sur la plus-value (grâce à l’exonération qui s’applique automatiquement dans ce cas de figure). En revanche, notez que le fait de mettre en location à Mérignac vous fait revenir au régime commun. Cela signifie que lors de la revente, vous ne pourrez plus jouir de l’exonération sur la plus-value.

mettre en location à Mérignac

Derniers points à vérifier avant de mettre en location à Mérignac

Voici quelques vérifications à faire avant de mettre en location à Mérignac :

  • L’état général du bien
  • La propreté du bien
  • L’état du mobilier et des équipements (pour une location meublée)
  • Les travaux à réaliser (boucher un trou, réparer une lame de parquet, dégât des eaux, etc.)

En vertu de la réalisation de quelques petits travaux de rafraîchissement, de rénovation ou d’entretien, vous recevrez de nombreuses candidatures pour la location de votre logement.

Enfin, pensez à présenter aux locataires potentiels l’ensemble des diagnostics immobiliers obligatoires.

Votre bien est prêt pour la location ! Vous n’avez plus qu’à vous lancer… Mais avant, consultez notre article sur les obligations du bailleur et du locataire.

 

Article écrit par:

Sandrine FAIVRE

Paloise d’origine, après des études de Gestion à Paris Dauphine, ma carrière dans un gros groupe m’amène en 1992 en région bordelaise. Depuis lors, ma vie professionnelle et personnelle est intimement liée à la ville de Mérignac. En 2009, l’envie d’indépendance et d’entreprendre alliée à la passion de l’immobilier et de la mise en valeur m’ont conduite à créer mon agence immobilière. D’abord seule, je suis maintenant entourée d’une équipe dynamique et toujours à l’écoute de ses clients. Nous vous accompagnons et vous conseillons étape après étape. Nous avons pour seul objectif la réussite de votre projet immobilier et votre satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez7
+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer